Historique de la FIAT X1/9 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Genèse de la X1/9

Avant de vous parler en détail de la Fiat X1/9, il faut avant tout revenir quelques années en arrière bien avant que la petite Bertone soit présentée au public. Tout d'abord pourquoi la X1/9 et qu'attendait Fiat de ce véhicule ? Nous sommes à la fin des années 60, Fiat commercialise alors une large gamme de véhicules utilitaires et de tourisme. Les Fiat 124, 125 127 et 130 rencontrent un franc succès auprès du public européen. La Fiat 850 est alors la voiture Fiat la plus vendue sur le marché américain, surtout la magnifique version cabriolet dessinée par Bertone. Mais ce véhicule datant de 1965 et produit à 150.000 exemplaires est en fin de carrière. Fiat pense naturellement à le remplacer par un tout nouveau modèle, il s'agit de la Fiat 128. Elle vient tout juste d'être commercialisée et le succès est immédiat. Néanmoins il manque alors au catalogue la version cabriolet tant prisée par le marché américain. Fiat demande alors à Bertone de s'occuper du projet et espère au moins un succès égal à celui rencontré par le spider 850. A la surprise de tous, Bertone se lance dans un projet ambitieux, produire un véhicule populaire à moteur central. Pour convaincre Fiat de la viabilité de ce projet et pour mesurer l'attente du public en la matière, Bertone présente au salon de Turin en 1969 la Runabout Barchetta. Il s'agit là d'un prototype (sur base Autobianchi Primula) qui n'aura pas de suite mais dont toutes les bases serviront à l'élaboration de la future X1/9 : moteur central, forme en coin, lignes tendues, arceau de sécurité, etc…

Après d'âpres négociations, Bertone obtient le feu vert de Fiat et la 128 cabriolet sera équipée de ce fameux moteur central qui jusqu'alors était réservé aux sportives de prestiges comme la Lamborghini Miura. Par contre, Fiat prend des précautions. Pour ne pas ternir l'image du constructeur automobile dans le cas ou le succès escompté se transformerait en flop commercial, le véhicule ne porte pas le nom de Fiat 128 spider mais garde son nom de prototype (X1/9). A l'époque, tous les projets en cours portent un nom commençant par ces symboles : X1/1 (Fiat 128), X1/2 (Autobianchi A112), X1/3 (Fiat 130), X1/4 (Fiat 127), X1/8 - X1/20 (Lancia Monté Carlo), X1/30 (Fiat 138 - Ritmo / Strada)… X1/9 signifie " X " pour eXpérience, " 1 " pour étude finalisée et " 9 " correspond au numéro du projet adopté parmi les différentes propositions.

Naissance de la X1/9

La X1/9 a été dessinée par Marcello Gandini qui a remplacé Giorgetto Giugiaro en 1965 en prenant la direction du style chez Bertone. Ses travaux sur la X1/9 ont commencé au début de 1969. A cette époque Bertone prépare un gros cabriolet à mécanique BMW, il s'appelle Spicup et se drape dans des lignes mollasses. La première esquisse de l'X1/9 reprend la silhouette ventrue du Spicup.

Mais bientôt les formes s'adoucissent : le projet d'octobre 1969 recèle des idées qui seront adoptées pour la Lamborghini Urraco.

Puis les lignes se tendent comme sur le prototype Autobianchi A112 Runabout. On se rapproche progressivement des formes définitives.



Dernière mise à jour : ( 12-03-2008 )
 
© 2017 X1/9 Europa - réalisation